• slider2017.jpg
  • tsilder2017opening.jpg
  • usilder2017competition.jpg
  • vsilder2017closing.jpg
  • xslider2017.jpg

20e EDITION
8-14 OCTOBRE 2018
vignette20eme

Saint-Tropez et le cinéma : 19ème Edition du Festival des Antipodes

---

Saint-Tropez et le cinéma :
19e Edition du Festival des Antipodes 

Mahana - The Patriarch

C’est à Saint-Tropez que vous pourrez vous immerger dans le meilleur du cinéma du bout du monde, et cela sans bouger du cœur du village et de sa mythique place des Lices !

 

Sont déjà prévus l’intrigant, élégant et surprenant thriller de Sotiris Dounoukos « Joe Cinque’s Consolation », une des rares incursions du cinéma australien du côté de la Capitale australienne, Canberra. Autre univers, celui de « Mahana »  le nouveau film de Lee Tamahori, le réalisateur de « L’Ame des Guerriers »,  qui nous conte la vie d’une famille maori centrée autour du patriarche autoritaire Tamihana Mahana. Les années soixante seront aussi au cœur de « Jasper Jones » de la réalisatrice aborigène de « Bran Nue Dae » Rachel Perkins dont l’adaptation d’un classique de la littérature australienne nous plonge dans l’univers d’une petite ville durant un bel été brûlant propice à tous les débordements. Nous irons même jusqu’à Hollywood avec la très rafraîchissante comédie de Gregory Erdstein « That’s Not Me », une drôle d’histoire de jumelles et … d’actrices ! Gémellité que l’on  retrouvera dans le très étrange « Innuendo » de Saara Lamberg dont l’univers n’est pas sans rappeler celui de David Lynch ! Nous prendrons aussi la route avec les musiciens du groupe de reggae de « The Pa Boys » de Himiona Grace, un voyage de Wellington à Cape Reinga, au bout de la Nouvelle-Zélande. Nous retrouverons le monde aborigène avec « La Complainte de Jimmie Blacksmith » de Fred Schepisi, fabuleuse adaptation du roman de Thomas Keneally, où un jeune Aborigène élevé par un pasteur blanc essaie de s'intégrer dans une société qui le rejette. Véritable chef d’œuvre du réalisateur de « The Eye of the Storm », il fût sélectionné en compétition lors du Festival de Cannes 1978. Autre classique du cinéma australien, « The Forty Thousand Horsemen » (1940) de Charles Chauvel sera l’occasion de célébrer le centenaire de la bataille de Beersheba qui en octobre 1917 culmine par la charge audacieuse et réussie d'une brigade de cavalerie australienne au crépuscule. De Peter Weir, géant du cinéma, on pourra redécouvrir en copie restaurée le magique « The Last Wave ». Autre grand classique et icône de Melbourne, la superbe comédie de Nadia Tass « Malcolm ».

That's Not Me - La Complainte de Jimmie Blacksmith - The Pa Boys

Dans un autre registre, c’est de Nouvelle-Zélande que viendra « The Catch », un film rare, profond et d’une grande humanité et humilité sur le monde des pêcheurs et des habitants du pittoresque petit village de Kaipara Harbour. Autre univers avec « Drama » de Sophie Mathisen une belle comédie romantique australienne vive et entraînante tourné à … Paris !

Bien sûr vous retrouverez la section Antipodes Junior destinée au jeune public tout comme la compétition de courts métrages ainsi que des documentaires, des classiques, des inédits des antipodes et une ouverture sur les voisins de l’Australie. Un public scolaire qui pourra aussi profiter de notre traditionnelle exposition salle Despas qui mettra à l’honneur la peinture aborigène avec une dimension pédagogique qui nous permettra de mieux comprendre ces peuples dont les œuvres ornent maintenant de nombreux musée de par le monde.

Jasper Jones

Alors en marche vers les Antipodes à Saint-Tropez, que chaque journée soit une fête du cinéma, de la culture et des échanges par delà les mers…

Bernard​ ​Bories
Président​ ​de​ ​Cinéma​ ​des​ ​Antipodes

© 2017 Cinéma des Antipodes

Please publish modules in offcanvas position.